Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 11:50

Utilisant des techniques du théâtre d’ombres en 3D, la musique électronique et la narration live, le spectacle évoque la guerre des tranchées et ses conséquences irréversibles.


Durée : 55 min. Tout public dès 12 ans. Français. Divers, ombres.


Festival mondial des théâtres de marionnettes à Charleville-Mézières (OFF)
• Vendredi 16 septembre à 20 h 15 et à 22 h, M.J.C Gambetta, salle n°1.
• Dimanche 18 septembre à 20 h, Manchester Centre Social.


Partager cet article

Repost 0
Published by L'actualité du théâtre d'ombres - dans Septembre 2011
commenter cet article

commentaires

Emma 17/09/2011 21:07


Bonjour,

J'ai assisté à ce spectacle le 16 septembre 2011 à la MJC Gambetta de Charleville-Mézières.

Le choix du conte est excellent. Cependant j'ai des remarques à faire sur l'ensemble de la prestation.

Les décors sont réussis, surtout en ce qui concerne les effets de lumières effectués dans la forêt.

Le début du spectacle (qui retrace les bombardement pendant la guerre) est beaucoup trop long. On comprend rapidement l'ambiance de la situation, inutile d'insister longuement.

Au sujet des cadrages au moyen d'une lampe de poche (ou d'un spot ?) pendant tout le spectacle : ils sont utilisés de manière trop systématique. De plus ils ne mettent pas l'accent sur ce qui est
dit d'important. Ex : le père rentre de la guerre, il traverse la forêt, les arbres sont mis en exergue par le rond de lumière blanche, mais pas le père. Pareil pour la petite fille quand on parle
d'elle. On ne la cadre qu'après un laps de temps après en avoir parlé. De ce fait, l'essentiel est dilué, sans le texte conté, l'image serait confuse.

Le registre du vocabulaire de ce texte est trop littéraire, même si ce n'est pas un spectacle pour enfant. Alors qu'il en existe des versions plus chaleureuses ou plus simplement, il est possible
d'adapter le vocabulaire au type de spectacle. Il aurait été plus touchant également de donner un prénom à cette petite fille.

le son était beaucoup trop fort, si bien que la voix de la conteuse était masquée et l'effet, désagréable.

Je trouve dommage que le dénouement de l'histoire soit une version pessimiste du conte. Je connaissais une autre version où la petite fille rentrait chez elle et réussissait à "apprivoiser" son
père comme elle avait réussi à le faire avec l'ours.

Pour finir, il est dommage que vous vous soyez présentés dans le noir à la fin, nous n'avons pas vu vos visages.

Emma


Présentation

  • : L'actualité du théâtre d'ombres
  • L'actualité du théâtre d'ombres
  • : Ce blog présente l'actualité des spectacles, ateliers, expositions et stages organisés autour du théâtre d'ombres chinoises. Si vous souhaitez signaler une manifestation de théâtre d'ombres, écrivez-nous en cliquant sur la rubrique Contact de ce blog.
  • Contact

Recherche